D'origine française, Romain Malagnoux, guitariste et chanteur, réside à Québec depuis huit ans. Inspiré par le travail artistique de Bassékou Kouyaté, il part au Mali et commence à suivre des cours de djeli n’goni, (petite guitare africaine ancêtre du banjo).

C’est par hasard que Romain, bénévole au Festival au Désert de Tombouctou, fait justement la rencontre de Bassékou Kouyaté qui l’invite … à prendre le thé à la maison!

De retour à Bamako, Bassékou lui présente son fils Moustafa Kouyaté. Entre Romain et lui, la chimie musicale opère aussitôt. Le projet de réaliser un album s’impose. Le résultat s’avère être un harmonieux métissage entre des mélodies d’inspirations traditionnelles et des rythmiques folks.